La culture de la pomme de terre est généralement assez gourmande en place, et du coup très peu adaptée aux petits potagers. C’est pour cela que j’avais laissé tomber l’idée de manger mes propres patates (en plus j’ai d’assez mauvais souvenirs de journées passées à genou a racler la terre pour la récolte). J’avais déjà entendu parler de “la tour à patate“, mais je n’avais pas trop envie de voir un empilement de pneus au milieu de mon jardin. J’avais dans la tête d’en fabriquer une plus esthétique en bois, mais lors de ma visite au salon de l’agriculture, j’ai pu constater que Botanic proposait un modèle prêt à l’emploi. C’est ce dernier que je vais tester cette année.

Faisons tout d’abord un point sur le matériel nécessaire (ça va aller vite). Il vous faudra:

Vous l’aurez compris, il n’y a pas besoin d’outils pour assembler la tour.

Le matériel nécessaire à l'installation de a tour
Le matériel nécessaire à l’installation de a tour

Il suffit en effet d’emboiter les différentes planches comme un gros puzzle grâce aux rainures. Et l’ensemble est bien fini, le bois est résistant et de qualité (du Douglas français non traité mesdames et messieurs!).

Bois de la tour à patates
Bois de la tour à patates

Par manque de place, et pour pousser un peu le test à ses limites, je n’installe pas la tour dans le jardin, mais sur ma terrasse, nous verrons comment elle se comporte sans contact avec la terre.
Je commence donc à assembler 2 étages de la tour, je mets un peu de terreau au fond puis je positionne confortablement 3 pommes de terre germées. M’y étant pris un peu tard, il n’y avait plus grand choix dans les variétés, j’ai opté pour des Daisy.

Pommes de terre au pied de la tour
Pommes de terre au pied de la tour

Je complète ensuite la tour avec du terreau, je tasse un peu et l’installation est terminée. Il va maintenant falloir attendre que les feuilles sortent de terre, je rajouterais alors un étage, je remplirais avec du terreau et ainsi de suite. Le but étant que des pommes de terres se forment à plusieurs niveaux au fur et à mesure de la croissance de la plante.

Voilà donc pour la première étape du test, qui va être le fil rouge de cette saison potagère.
Je ne me fais pas d’illusions sur la production que je tirerais de cette tour, l’objectif n’étant pas de subvenir à mes besoins en pomme de terre pour toute l’année, mais d’avoir au moins quelques tubercules faits maison (le fameux plaisir du “c’est moi qui l’ai fait” :)).

Juste une remarque à Mr Botanic en passant, le concept est sympa et bien réalisé, mais pourquoi ne pas le pousser jusqu’au bout et proposer l’achat de semences par petit conditionnement de 5/6 (tout au moins, je n’en ai pas trouvé dans mon magasin), parce que là je me retrouve avec 55 patates que je ne sais pas ou planter :).

Et vous, allez-vous expérimenter de nouvelles choses dans votre potager cette année? Que pensez-vous de cette tour à patates? À bientôt pour la suite du test et des nouvelles du potager.