Dans l’optique d’introduire un maximum de fleurs au potager j’avais décidé de repiquer un pied de camomille dans un de mes carrés. Je n’avais pas pour objectif de faire une grosse récolte mais surtout d’attirer des insectes et de d’ajouter de la couleur.

Maintenant que le plant est rempli de petites fleurs blanches et jaunes, il serait dommage de les laisser faner sur place sans les utiliser. Voilà donc comment cueillir, préparer et conserver la camomille.


La cueillette

Avant de récolter les fleurs, attendez qu’elles soient bien ouvertes, vous distinguerez alors parfaitement la partie jaune centrale.

Camomille prête à être cueillie
Camomille prête à être cueillie

Pour la cueillette, il y a deux écoles :
– Couper avec la tige, laisser sécher et détacher la fleur
– Couper directement la fleur

Je n’ai ni assez d’expérience, ni assez de recul pour vous conseiller l’une ou l’autre (à vrai dire je n’ai même pas d’avis sur la question :D). Personnellement j’ai opté pour la deuxième!
Alors direction le potager après une petite averse armé d’un ciseau et d’un panier.

Le travail peut paraitre fastidieux, mais le doux parfum de la camomille est plutôt sympathique (et je pense qu’il y a bien plus désagréable dans la vie que de cueillir des fleurs dans son jardin :)).

Une récolte de fleurs au potager
Une récolte de fleurs au potager

Comme vous pouvez le constater sur la photo, j’en ai aussi profité pour ramasser un peu de lavande.

La préparation

Première étape (optionnelle) et de passer un petit coup d’eau sur les fleurs. Attention je parle d’un petit rinçage, pas d’un trempage d’une heure! Dans mon cas certaines présentaient des traces de terre, si les vôtres sont propres je pense que vous pouvez ignorer cette partie.

Ensuite on passe au séchage à proprement parlé. Je ne me suis pas vraiment cassé la tête, j’ai étalé les fleurs sur un papier sulfurisé et hop direction une table sur ma terrasse pour commencer (faites attention au vent… j’en ai fait l’expérience). La nuit tombant il a bien fallu les rentrer, un petit coin sec fera l’affaire pour finir le travail.

[blockquote align=”center”]Note : Les puristes diront qu’il vaut mieux sécher sur une grille et dans une endroit frais, sec et à l’abris de la lumière mais bon cet endroit n’a pas l’air super cool et les puristes ne sont pas les personnes les plus rigolotes du monde, alors j’ai fait à ma façon avec les moyens du bord! :P[/blockquote]

Fleurs de camomille en plein séchage
Fleurs de camomille en plein séchage

Après quelques jours, votre camomille va se flétrir, parfois un peu brunir, c’est tout à fait normal. En pressant les fleurs, elles sont “craquantes”, elles s’effritent ? C’est le signe qu’elles sont parfaitement sèches.

Camomille après 2 jours de séchage
Camomille après 2 jours de séchage

Vous pouvez considérer que vos fleurs sont totalement prêtes après une petite semaine.

La conservation / L’utilisation

Trouvez une jolie petite boite, un bocal, un pot, peu importe… L’important c’est que le récipient soit hermétique pour une conservation optimale. Collez une étiquette de votre conception (si vous n’êtes pas inspiré vous pouvez télécharger la mienne ici ;)) et le tour est joué. Vous pourrez les garder quasiment ad vitam aeternam (oui je parle latin) de cette façon. Essayez tout de même de stocker vos fleurs à l’abris de la lumière et surtout au sec.

Etiquette pour camomille séchée
Etiquette pour camomille

Pour préparer votre tisane de camomille, laissez infuser une cuillère à soupe de fleurs dans une tasse d’eau bouillante pendant environ 10 minutes.  Ce breuvage vous aidera à digérer mais surtout à vous endormir grâce à ses vertus calmantes.

Il semble que vous puissiez également préparer des cosmétiques, mais je ne suis pas du tout expert en la matière, s’il y a des connaisseurs dans l’assemblée, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Donc fini les vacances et les mojitos sur la plage, il est temps de se faire une bonne infusion dite “pisse-mémé”, ça ne pourra pas vous faire de mal.