Comme je vous l’expliquais dans un précédent article pour ce nouveau jardin, je pars d’une page blanche (enfin plutôt une page dont il faut gommer les gribouillis pour recommencer :)). Maintenant que tout le terrain est défriché, nettoyé, que l’allée un peu encombrante à disparue, il est temps se poser les bonnes questions pour concevoir le jardin “idéal”.
Je vous propose aujourd’hui de suivre les raisonnements qui m’ont conduit vers les premières esquisses de ce nouvel espace.

jardin
Jardin une fois “nettoyé” et prêt à être amménagé

Les différentes fonctions du jardin

C’est le moment d’établir la liste des “rôles” que devra jouer ce petit coin de nature en pleine ville.

  • Nourricier: C’est une évidence, un potager :), des petits fruits (framboises, fraises…) et éventuellement des fruitiers (pommes, poires, mirabelles)
  • Espace de jeux : De la place pour un bac à sable, un toboggan, de la pelouse pour jouer au ballon (je précise que tout cela n’est pas pour moi mais bel et bien pour les enfants;)).
  • L’ornement : Le jardin doit être décoratif, fleuri, joli a voir.
  • La détente : Pouvoir se poser au calme quelques minutes/heures.
  • La biodiversité : Les oiseaux, insectes doivent êtres capables d’y trouver refuge et s’y sentir bien.
  • La convivialité : Pouvoir recevoir des amis autour d’un barbecue.

De cette liste découlent forcément différents éléments qui devront trouver leur place dans le jardin.

Le potager : “On ne change pas une équipe qui gagne”

L’un des critères du jardin étant l’ornement, les lasagnes et la permaculture (même s’ils ont beaucoup d’avantages) ne semble pas vraiment indiqué. Je vais donc bien entendu partir sur des carrés surélevés! Ils seront au nombre de 6, séparés par des allées non plus en gravillons, mais en pelouse avec des pas japonnais pour faciliter le passage lorsque la météo ne sera pas clémente. Je pense tout de même réserver une petite plate-bande plus traditionnelle dans un coin.

Pour ce qui est de la réalisation des structures de potager, je vais utiliser des planches de douglas non traitées et naturellement imputrescibles. Je m’inspire aussi des plans de potager créés par Loïc, ils sont très détaillés et permettent de gagner beaucoup de temps.

planche douglas construction potager
Planches de douglas pour la construction d’un potager en carrés

Le potager sera au fond du jardin, c’est le morceau recevant le plus souvent et longtemps les rayons du soleil. L’emplacement n’est donc pas soumis à débat, il est dicté par une contrainte technique, et en plus il est juste à côté de la pompe et du puis déjà existant!

L’espace de jeux

À droite du potager se trouve la zone la plus ombragée, elle également abritée par d’un côté le garage, de l’autre une haie. Cela peut-être l’endroit idéal pour installer le bac à sable et le toboggan de ma fille. Une question reste pour l’instant sans réponse, “quel revêtement pour le sol” ? Le gazon risque de ne pas apprécier le manque de soleil et le piétinement, les genoux ne sont pas compatibles avec les cailloux ou le béton (à moins d’être actionnaire chez mercurochrome), donc si vous avez une suggestion, je suis preneur.

Des fruits dans un petit jardin

Voilà un point sur lequel je ne souhaiterais pas devoir faire de compromis, je voudrais au moins un ou deux arbres fruitiers. Seuls problèmes, je ne dispose que de 200 m2 et ne dois pas faire d’ombre au potager qui est déjà mal exposé. Une solution: palisser des fruitiers! Mon idée est d’installer des poiriers en forme de “double U” tout au bout du jardin (au niveau du grillage), et de marquer la séparation du potager avec des pommiers en “simple cordon”. Ceci va nécessiter de me former un peu à la taille et à la conduite des arbres, mais ce ne sera certainement pas pour tout de suite la période de plantation des fruitiers étant passée.

Le fond du jardin accueillera également quelques plants de framboisiers, l’un des fruits les plus rentables à cultiver lorsque l’on voit le prix d’une barquette de 125g en grande distribution!

framboisiers
Framboisiers remontants “Belle de Malicorne” et “Marastar”

Une haie vive

Une haie vive est un mélange d’espèces d’arbustes constituant un ensemble dont l’aspect est très naturel. L’idée est d’associer des plantes au feuillage tantôt persistant tantôt caduc, des végétaux à floraison printanière ou estivale, différentes couleurs de fleurs, feuilles et bois et même des fruits. À elle seule, cette haie va remplir plusieurs fonctions.

  • D’ici quelques années elle sera un vrai mur végétal qui nous protégera du vent et nous isolera du voisinage, de quoi être au calme => Détente
  • De nombreuses plantes de haie sont recommandées par la LPO (comme le troène commun, les pyracantha…) pour accueillir les oiseaux =>Biodiversité
  • Le mélange de couleurs de fleurs et de feuilles peut être très harmonieux => Ornement
plantes pour haie vive
Quelques plantes pour commencer ma haie vive

Un dessin?

J’aimerais vous présenter le projet via un magnifique croquis, je n’ai malheureusement aucun talent pour cela! C’est donc une fois de plus l’informatique qui va m’aider. J’ai modélisé l’ensemble du jardin en 3D et à l’échelle afin de mieux visualiser l’espace disponible après les différents aménagements, et voilà le résultat.

Modélisation du jardin et de ses aménagements
Modélisation du jardin et de ses aménagements
Le jardin vu du ciel
Le jardin vu du ciel

Vous retrouvez sur ces plans les différentes zones que sont la haie, le potager ou l’aire de jeux. Il reste encore un bel espace engazonné et une terrasse (non représentée sur les plans). Je pense que le cahier des charges est compatible avec ce projet, il faut maintenant à se remonter les manches et à passer à la réalisation!

Avez-vous des remarques, des idées d’améliorations, des critiques, des aue